Pose de la première pierre du pôle scolaire

Je remercie la présence de :

Mr le président du Conseil Départemental : M. Fricoteaux Nicolas

Mme la Député : Mme Bono Aude

Mr le président de la CCCP : M. Lorain Alain

Mme L’inspectrice d’Académie : Mme Malin

Le Major Dupront – Gendarmerie de Sissonne

Le Lieutenant Rouan et l’adjudant-chef Lienard du SDIS

Mme Ribeiro – voierie départementale

Mr Lathulière de l’ADICA

Mesdames, messieurs les Maires

Mesdames, Messieurs les adjoints et les conseillers municipaux

Le cabinet d’architecte BLP : Mr Coqueret et Pichelin

Mesdames, Messieurs les représentants des entreprises

Mesdames les professeurs des écoles

Mesdames, Messieurs les représentants des parents d’élèves

Mesdames, Messieurs et tous les enfants présents

 

Mes chers concitoyens,

Une commune qui n’a plus d’école est une commune qui se meurt. En l’absence de cris et de jeux d’enfants, le silence peut devenir pesant. Je connais des communes dans lesquelles tout est devenu paisible, trop paisible.

Ce n’est pas notre cas. Car, nous avons eu la chance de disposer de terrains aisément constructibles pour accueillir des familles, parfois nombreuses; et cette politique de développement nous a permis, non seulement de conserver mais d’accroître le nombre d’ habitants, ce qui n’est pas sans influence bénéfique pour le budget de la commune, mais encore de constituer une véritable réserve d’enfants scolarisables.

Un exploit? Oui, à une époque où le nombre des élèves ne cesse de régresser en même temps que disparaissent des postes d’enseignants.

Je suis donc un maire heureux, assisté d’un conseil municipal qui récolte, aujourd’hui, les fruits des initiatives prises et mises en œuvre depuis plusieurs années.

En effet, nous sommes un village de 1 900 Ames avec une moyenne de 220 enfants scolarisés sur trois sites, ce qui nous oblige à avoir un contrat avec la RTA pour emmener les enfants à la cantine le midi. Des mises à normes handicapées coûteuses à effectuer, une consommation de chauffage importante, une cantine trop petite, tout cela nous a décidé à étudier la possibilité de regrouper nos écoles.

Nous avons fait appel au SEDA (Service Equipement Départemental de l’Aisne) et nous avons étudiés plusieurs scénarios en créant un comité de pilotage comprenant des élus, des professeurs, des représentants de parents d’élèves et les conseillers municipaux. Après étude,  le conseil municipal a pris la décision à l’unanimité de restructurer 2 classes et de construire un bâtiment comprenant 8 classes ,1 salle périscolaire et une cantine sur le lieu où nous nous trouvons actuellement.

Aujourd’hui, je voudrais remercier tous ceux qui nous ont aidés à mettre en place ce beau projet. Je tiens personnellement à remercier également tous les financeurs sans qui nous ne pourrions réaliser cette école.

Je vais commencer par le département avec l’accord d’une DETR à hauteur de 778 200€ sur 2 phases, je continue avec l’API (département et CCCP) avec une somme de 675 000€, du FNADT contrat de ruralité avec la région pour 96 052€ et du FRATRI (ADEME) dont je ne connais pas encore le montant.

Bien sur une participation financière de la commune avec un emprunt au Crédit Agricole d’1 133000€ plus le financement de l’architecte, la sécurité, le plan de bornage et les avenants.

La première de nos obligations envers nos enfants, une charge que se partagent les parents, les enseignants et les collectivités locales, en l’occurrence notre commune, c’est de leur offrir, indépendamment de la subsistance, une éducation qui leur assure le meilleur épanouissement et leur donne quelques armes solides pour affronter les difficultés qu’ils vont rencontrer. Le monde, aujourd’hui, a besoin de têtes bien pleines mais aussi de têtes bien faites.

N’oublions pas que l’Aisne affiche un taux de plus de 17 % d’illettrisme, c’est quand même grave !

L’éducation de nos enfants n’a pas de prix, ce groupement scolaire va créer j’en suis persuadé, une harmonisation entre tous les enfants et les professeurs, c’est une première pour cette commune, elle constitue le meilleur des investissements et assure la pérennisation de la scolarité dans notre village.

Le regroupement de nos jeunes écoliers sur un lieu unique va faciliter le travail de nos professeurs des écoles mais aussi celui de la commune. Ne serait-ce que pour les garderies et la cantine. La proximité de la salle polyvalente, la proximité de la bibliothèque vont enfin pouvoir être appréciées par tous nos élèves.

C’est pourquoi aujourd’hui j’ai voulu associer à cette cérémonie les personnes les plus concernées (les enfants). Je veux qu’ils sachent que la commune est prête à faire de gros efforts pour qu’ils puissent étudier dans les conditions les plus favorables.

La commune vous donne les moyens matériels et les professeurs les moyens éducatifs et c’est tous ensemble que nous allons former nos forces vives de la nation.

Je vous remercie de m’avoir écouté, il ne reste plus qu’à poser cette pierre, la première de ce futur bâtiment.

 

Votre Maire

Alain NORMAND